LES LANGUES

Dans les Caraïbes il existe une grande diversité linguistiques selon le passé colonial de chaque île, A ces langues s’ajoutent bien souvent des patois et des dialectes locaux.

- L’ESPAGNOL : L’espagnol est la plus répandue. On le parle à Cuba, dans la République Dominicaine, à Porto Rico et sur les îles Vénézuéliennes.

- L’ANGLAIS : On parle l’anglais sur les îles Caymans, à la Jamaïque, sur les îles vierges, à Antigua et Barbude et Saint Christopher and Nevis à Montserrat, la Dominique, Sainte-Lucie, la Barbade, la Grenade ainsi qu’à Saint-Vincent, Grenadines et à Trinidad and tobago.

- LE FRANÇAIS : Le Français est parlé à Haïti ainsi qu’à la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

- LE NEERLANDAIS : Le Néerlandais est la langue officielle d’Aruba, Bonnaire, Curaçao, Saba, Saint-Eustache et Sint-Maarten.

Dans les Caraïbes il est préférable d’employer la langue officielle. En effet, la population antochtone est généralement vexée quand on s’adresse à elle dans une langue ou une dialecte qui lui rappelle trop sa basse extraction sociale.

PAPIERS ET DOCUMENT DE VOYAGE

- ANTILLES FRANCAISES : Pour se rendre dans les Antilles Françaises il suffit d’une carte d’identité ou d’un passeport (périmé depuis moins de 5 ans). Carte d’identité ou passeport valide pour les belges et les Suisses . Pour les Canadiens dans le cas d’un séjour de moins de 10 jours, la carte d’identité est suffisante ; sinon, le passeport est obligatoire. Les enfants doivent être inscrits sur le passeport de leurs parents.

- AUTRES ÎLES DES CARAÏBES : Pour visiter les autres îles des Caraïbes, le passeport doit être en cours de validité.

- VISA AMERICAIN : Si vous allez sur le territoire Américain (îles Cayman et Porto Rico) un visa d’entrée est exigible, et doit être demandé auprès du consultat Américain avant le départ

- VISA DE TOURISTE : Pour aller à Cuba ou dans la République Dominicaine il faut un visa touristique qui est fourni en même temps que les papiers et les documents de voyage. Un visa est également nécessaire pour Trinidad et Tobago.

Avant le départ la plupart des aéroports perçoivent une taxe dont le montant varie selon le pays.