Photo prise aux Antilles source de l'ouvrage Exbrayat

LES BAMBOUS

Ne confondez pas roseaux et bambou. Certains roseaux, comme la canne de provence, sont des parents proches des bambous, car ils appartiennent à la même famille botanique.

Les bambous sont apparus sur terre au crétacé (ère secondaire) et ont disparu du futur continent Européen à l’époque glaciaire mais ce sont maintenus sur les autres. Des restes de bambous fossilisés, témoignes des vastes pâturages qui faisait les délices des gigantesques herbivores préhistoriques. Etymologiquement, le mot bambou serait une onomatopée originaire de Malaisie. Les chaumes de bambous sont creux et cloisonnés un peu comme une succession de boîte de conserve remplies d’air.

Le bambou détient le record de rapidité de croissance du monde végétal. Quelques spécimens seulement sont des géants mais pas les plus grands…En effet, certaines espèces des pays chaud les dépassent largement en taille mais ne grandissent pas aussi vite. Chez les bambous tropicaux, les chaumes grandissent en 4 à 5 mois alors que chez les tempérés, 2 mois suffisent.

La floraison des bambous restent mystérieuse. Certaines espèce n’ont encore jamais été observées en fleur par les scientifique, ce qui pose d’ailleurs un problème dans la classification de Linné.On ne peut parler du bambou sans évoquer les multiples utilisations dont il fait l’objet. David Farrely rapporte que Hans Sporry en 1903 avait dénombré 1043 usages du bambou seulement au Japon, auxquels il fallait encore ajouter 498 utilisations à des fins décoratifs. Il n’existe pas sur terre d’autres plantes dont on puissent tirer autant de ressources.

Les pousses de bambous sont appréciées pour leur consistance ferme et croquante et pour leur saveur délicate. Elles constituent un légume de base qui peut être accommodé de maintes façons, en salade, en sauce, en gratin, en accompagnement de viande ou de poisson et même en dessert. Un trésor de bienfaits, le bambou est un légume diététique à forte teneur en fibres, en minéraux, à faible apport calorique, 3 % de protéines, 2,5% d’hydrate de carbones, 0,5 % de lipides, ainsi que du germanium auquel on attribue des effets bénéfiques contre le vieillissement. Est-ce grâce au bambou dont ils sont très friands que les Japonais détiennent le record de longévité ?

Il existe une telle diversité chez les bambous qu’il est nécessaire de les classer pour tenter de s’y retrouver. Cette classification repose en grande partie sur l’organisation du système floral,que les botaniste définissent de manière scientifique. Pour le moment les bambous ligneux sont répartis en une soixantaine de genre et un millier d’espèces. Ils sont, pour prêt de la moitié originaire d’Asie, pour l’autre d’Amérique centrale et du sud, et pour quelques-uns d’Afrique et d’Australie.